Charles-Émile Ruelle – Étude sur Aristoxène et son école


Toute théorie ou précomposition musicale naît d’un contexte. Le contexte d’Aristoxène vers 330 av. J.-C. (étudiant de Pythagore et d’Aristote) est un contexte où les instruments à cordes pincées (accompagnant la voix) sont privilégiés pour développer une nouvelle théorie musicale. Ce que Pythagore a découvert plus tôt n’a jamais été vérifié sur d’autres instruments de musique, ne serait-ce que le hautbois courant à l’époque (qui par sa constitution spectrale incisive accordait tout l’orchestre romantique au XIXe siècle). Aristoxène poursuit l’investigation entamée par Pythagore en exposant les possibilités de réaliser des gammes, qu’il nomme système, à partir de quatre cordes (tétracordes, qui sont nombreux) dont chaque corde porte un nom. Son exploration le pousse jusqu’à considérer les micro-intervalles (jusqu’au doucieme de ton) qui ne furent reconsidérés qu’au XXe.

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *